05
Jan

Egalité entre thérapie cognitive et anti-dépresseurs, en première ligne


Différents travaux ont montré que 2 patients sur 10 auxquels un antidépresseur est prescrit ne le prennent pas. Et quand le traitement est commencé, il est souvent interrompu avant d’avoir pu être efficace. L’une des raisons de ces abandons est la survenue d’effets indésirables. Les antidépresseurs de seconde génération seraient en effet responsables d’au moins un effet indésirable dans 60 % des cas et, même si l’effet est le plus souvent mineur (constipation, diarrhée ou vertiges), [...]

Comments are closed.