09
Mar

Docetaxel générique: 18 femmes mortes et toujours une communication minimale de l’ANSM


Selon une information du Figaro, ce sont en fait au moins 18 femmes traitées pour leur cancer du sein qui seraient décédées suite à l’injection de Docetaxel. Cette information a fuitée après la tenue d’une discrète réunion au siége de l’Agence lundi 6 mars 2017. Au cours de cette réunion, il est apparu que si 8 patientes étaient effectivement décédées en 2016-17, ce serait 18 décès au total à imputer au médicament depuis 1994. Aujourd’hui, le générique du docetaxel représente 97% du marché et le docetaxel de Sanofi 3%.

L’ANSM a été informée de chaque décès par une fiche de pharmacovigilance mais n’a jamais communiqué en retour vers les centres anticancéreux. L’accélération récentes des décès pourrait être liée à un changement de formulation du docetaxel générique survenu en 2012 et peut être causé par une plus grande concentration du produit. La survenue de plus d’effets secodnaires suite à ce changement de formulation était également connue de l’agence. Quels ont été les documents demandés pour approuver cette nouvelle formulation? Des études clinique ont-elles été conduites? en Inde? Les documents fournis sont-ils représentatifs de la réalité, puisque l’on sait que de nombreux génériqueurs aux USA mais aussi récemment en Europe se sont fait prendre à de nombreuses reprises pour avoir falsifié des documents. Pourquoi l’ANSM continue t-elle à se taire?

Source

Docetaxel : le traitement contre le cancer du sein aurait fait 18 morts en France
Anne Jouan
Le Figaro, Mis à jour le 08/03/2017 à 21:17 Publié le 08/03/2017 à 21:13

Crédit Photo Creative Commons by  Gigi Ibrahim

Cet article Docetaxel générique: 18 femmes mortes et toujours une communication minimale de l’ANSM est apparu en premier sur DocBuzz.

Étiquettes : ,

Comments are closed.