09
Mar

Traitements anti-résorptifs pour le traitement et la prévention des métastases osseuses


Publication date: Available online 9 March 2017
Source:Revue du Rhumatisme Monographies

Author(s): Françoise Debiais

Les traitements inhibiteurs de la résorption osseuse jouent un rôle important dans la prise en charge des métastases osseuses. Bisphosphonates et dénosumab ont montré une efficacité pour retarder la survenue des complications osseuses chez les patients ayant des métastases osseuses. Dans d’importantes études randomisées, le dénosumab a montré une supériorité par rapport à l’acide zolédronique pour retarder la survenue de la première complication osseuse en cas de cancer du sein ou de prostate avec métastases osseuses, et une non-infériorité a été retrouvée dans l’étude concernant les autres tumeurs. Des questions concernant la durée du traitement, le meilleur rythme d’administration des traitements persistent. L’intérêt de ces traitements en adjuvant avant la survenue des métastases osseuses est en cours d’évaluation ; des données récentes avec l’utilisation des bisphosphonates en traitement adjuvant chez les patientes ayant un cancer du sein, pourraient changer la pratique clinique, en particulier chez les femmes ménopausées ayant un cancer du sein à haut risque de rechute. Bone-targeted treatments play an important role in the management of malignant tumor osteolysis. Bisphosphonates and denosumab have demonstrated their efficacity for delaying the time to skeletal-related event (SRE) in patients with bone metastases. In large randomized trials, denosumab was more effective than zoledronic acid in preventing skeletal morbidity in patients with breast or prostate cancer with bone metastases, and non-inferiority was shown in the trial with other solid tumors. Questions concerning the duration of the treatment, the optimal dosing interval remain. The interest of these treatments as adjuvant therapy before the occurrence of bone metastases is currently being evaluated; recent data with adjuvant bisphosphonate treatment in breast cancer could change clinical practice, especially in postmenopausal women with breast cancer at high risk of recurrence.





Comments are closed.